Comunicare

Compagnon du parcours de soins

Comunicare met en relation le patient et son équipe soignante.  

Une plateforme, plusieurs interfaces

Plateforme

La plateforme Comunicare agrège l'information à destination du patient et collecte ses données pour les mettre à disposition de l'équipe soignante.

Comunicare innove dans la personnalisation de l'information sur le parcours de soins et l'intelligence dans l'interaction patient/soignant.

Patient

Application mobile

L'application mobile permet d’informer le patient sur son parcours de soins, l’aider à mieux adhérer à son traitement et communiquer son ressenti à l'équipe soignante. L’application donne accès à différentes informations :

  • Une ligne du temps sur le traitement et les activités
  • Des connaissances pratiques sur le traitement
  • Des capsules vidéos didactiques
  • La description des effets secondaires éventuels

Équipe soignante

Tableau de bord

Comunicare collecte le ressenti et les symptômes du patient et permet aux soignants de prévenir les situations à risque. 

Un tableau de bord est mis à disposition des soignants pour consulter les données transmises par le patient.

Entourage

Les proches du patient et les autres acteurs de soins sont aussi impliqués. L'application mobile est polyvalente et permet au patient de partager certaines informations avec ses proches. Grâce aux réseaux santé, les autres acteurs de soins peuvent aussi accéder à certaines données partagées par les patients.

Pathologies

L'application s'adresse aux suivi des pathologies chroniques. La plateforme s'enrichit de nouvelles pathologies au fur et à mesure de son déploiement.

Cancer

Insuffisance cardiaque

Actualités

Comunicare au Symposium Digiself2018 à Berne

08/02/2018

Comunicare, la solution digitale de « Compagnon du Parcours de Soins », était présente au Symposium Digiself2018 qui a eu lieu le 8 février 2018 à Berne (Suisse).

Lors de ce symposium, les différents intervenants ont souligné l’importance des outils digitaux comme Comunicare, qui permettent de récupérer les ressentis des patients dans le cadre du suivi clinique et de la recherche, mais aussi d’améliorer leur implication et leur auto-efficacité. Grace à une meilleure gestion des effets secondaires et des syptômes des patients, ces outils permettent d’améliorer la qualité des traitements et d’augmenter les taux de survie dans la lutte contre le cancer.

« La stratégie liégeoise pour attirer les biotechs internationales »

Trends-tendances, 01/02/2018

Le CHU, l’Université de Liège et Meusinvest créent B2H (Bridge to Health) pour formaliser leur collaboration et se tourner de manière plus offensive encore vers les entreprises du secteur des sciences du vivant.

« L’effet d’entraînement se manifeste aussi au niveau local. Les cursus universitaires en sciences biomédicales et en chimie « explosent », selon Eric Haubruge, et la volonté de traduire cela en un « parcours entrepreneurial » est de plus en plus présente parmi les étudiants. Pionnière dans l’encadrement des étudiants-entrepreneurs avec le Venture Lab, l’Université de Liège a par ailleurs créé le fonds Boost qui permet de financer quelques initiatives imaginées par des étudiants ou du personnel de l’institution. C’est ainsi, par exemple, que l’application Comunicare a été développée et a donné lieu à la création d’une spin-off en 2017. Comunicare vise à fluidifier les communications entre patients et soignants, d’abord dans le cadre de maladies chroniques. Trois autres spin-off ont émergé l’an dernier à Liège dans le domaine des sciences du vivant, tandis que Meusinvest accueillaient la naissance de deux start-up issues de recherches privées. « Cela montre bien la poursuite d’une dynamique forte dans notre secteur », analyse Marc Foidart. »

Voir l’article 

« One Hour Challenge »

La Libre Belgique, 17/11/2017

« Chaque semaine, La Libre Belgique présente deux start-up belges ayant pris part à une session du « One Hour Challenge ». Portrait de Comunicare, ainsi que le feedback d’un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, « venture partner » chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs – Banque des Entrepreneurs). »

Voir l’article 

« Comunicare : le patient et le spécialiste mieux connectés »

Medi-sphere, décembre 2017.

« Un projet belge porté par Alfred Attipoe, docteur en informatique, spécialiste de la gestion de connaissances et des algorithmes de décision, bénéficie d’une véritable écoute dans le monde médical: Comunicare, un projet de la société Xelink. Le projet vise à concevoir une application pour appareils mobiles, ainsi qu’une plateforme de communication entre patients et soignants dans le cadre des maladies chroniques, en particulier le cancer pour le premier cas d’usage. »

Voir l’article 

« E-santé : la technologie wallonne vous soigne »

Revue W+B n°138, décembre 2017.

« Entre un monde médical traditionnel  et un monde connecté de partage de données, les patients face à l’avenir des soins de santé doivent composer avec de nombreuses évolutions et questions. Aujourd’hui et surtout demain, ils vont bénéficier d’une meilleure prise en charge de leur pathologie grâce aux facilités que la technologie apportera, en personnalisant notamment l’accompagnement (diabète, problèmes cardio-vasculaires… »

Voir l’article 

Comunicare est présenté au Roi Philippe lors d’une table ronde sur la transition numérique

RTBF, mai 2017.

Pour les 200 ans de l’arrivée de John Cockerill à Seraing et de la création du groupe Cockerill Maintenance et Ingénierie (CMI), le Roi Philippe a visité une exposition commémorative sur l’épopée industrielle de Cockerill et présidé une table ronde sur la transition numérique de l’industrie en Belgique. A cette occasion, Alfred Attipoe a eu l’honneur de présenter au Roi le projet Comunicare comme un des exemples de la transition numérique en région liégeoise.

Voir l’article 

« Comunicare, la solution qui replace le patient au centre de ses soins »

Le journal du médecin, mars 2017.

« Comunicare est un projet de la société Xelink, développé sur l’initiative d’Alfred Attipoe, proche aidant, en collaboration avec le CHU de Liège. Le projet vise à concevoir une application pour appareils mobiles, ainsi qu’une plateforme de communication entre patients et soignants dans le cadre des maladies chroniques, en particulier le cancer pour le premier cas d’usage. »

Voir l’article 

Nos partenaires